CSDASP37

  • MAIL : csdasp37[at])no-log[dot]org
    TEL : 06 34 19 64 98
    Site Internet : CSDASP

Autres articles dans cette rubrique

Accueil du site // COLLECTIF // CSDASP // Demandeurs d’asile : réquisition !

COMMUNIQUE DE PRESSE 18/09/09

Depuis plusieurs semaines, les rues de Tours sont arpentées de nuit comme de jour par des familles demandeuses d’asile que la Préfecture et le Conseil Général refusent d’héberger, comme le prévoient pourtant leurs obligations légales.
Dans sa logique de fermetures des frontières et d’Europe forteresse, le gouvernement de Sarkozy a su bien orchestrer ses réformes concernant les migrants : la régionalisation des préfectures et des plateformes AFTAM (service d’accueil des demandeurs d’asiles) a d’une part gravement compliqué les démarches de régularisation et d’autre part provoqué la disparition de nombreuses places d’hébergement (250 à Tours). Rappelons également qu’en Indre et Loire, pas moins de 130 personnes sont en attente d’un logement en CADA (centre d’accueil pour demandeurs d’asile).
Interpellant les diverses autorités « compétentes » (Préfecture, Mairie et Conseil Général) depuis début août, le CSDASP37, le DAL37, l’association Chrétiens Migrants et les familles à la rue n’ont eu que des réponses plus inhumaines et inadmissibles les unes que les autres.
Ainsi il a été proposé à une des familles, d’être séparée : la mère et les enfants hébergés sur Amboise et le père errant dans les rues de Tours, et cela pour une durée indéterminée. La DDASS a une fois de plus contourné la notion d’ « enfant en danger » (voir le CR de jugement du tribunal administratif) en proposant aux parents de faire eux même la demande de placement de leurs enfants !
A plusieurs reprises, nos tentatives de porter plainte au commissariat pour « mise en danger de la vie de mineurs » ont été systématiquement refusées, sans justifications aucunes afin d’étouffer l’affaire. De même, toutes nos négociations se sont soldées par l’intervention de la police.
Tous les recours introduits en justice ont été déboutés, sous prétexte entre autres, de « conditions climatiques clémentes ». La situation ne fait qu’empirer et de plus en plus de familles sont à la rue, avec leurs enfants.
Ces dernières années, nous avons rappelé à maintes occasions, qu’en cas d’urgence, le Préfet et le Maire ont pouvoir de réquisition sur les logements vides (voir texte de loi Besson : L641-1 du code de la construction et de l’habitat) mais ils font la sourde oreille.
A l’aulne de leur incompétence, nous avons du prendre nos responsabilités. Nous avons ouvert un bâtiment vide et abandonné que nous occupons depuis plusieurs jours déjà, avec les familles. Cette initiative fait écho à celles déjà existantes dans d’autres villes, notamment à Angers (voir communiqués du CSSP49).
Cette occupation ne se substitue en aucun cas aux obligations légales de l’Etat et nous comptons bien ne pas en rester là !

DES LOGEMENTS POUR TOUS-TES
REQUISITION DES LOGEMENTS VIDES
DES PAPIERS POUR TOUS-TES
FERMETURE ET DISPARITION DES CAMPS DE RETENTION

Collectif de soutien aux demandeurs d’asile et aux sans papiers
http://csdasp37.free.fr
06 34 19 64 98
Csdasp37@no-log.org

CONFERENCE DE PRESSE A 11H30 CE VENDREDI
Pour venir nous voir : quartier Maryse Bastié, rue du Général Renault, en face des pompes funèbres !