Autres articles dans cette rubrique

Accueil du site // Divers // Journal L’Electron Libre n°2

Vous trouverez tous les articles du journal en ligne sur le blog du groupe anarchiste l’électron libre : http://groupeelectronlibre.blogspot.com/

Pour accéder directement au PDF du numéro 2 : http://www.fichier-pdf.fr/2010/01/0...
Pour accéder directement au PDF du numéro 1 : http://www.fichier-pdf.fr/2010/01/0...

Nous vous invitons également à venir contribuer à sa conception lors d’une réunion le 1er février à 18 h 00 au local 133 quai Paul Bert. Vous trouverez ci-dessous l’appel à contribution, à faire tourner largement.

Le groupe Electron Libre - groupe.electron.libre@gmail.com


******************************************************
Appel à contribution pour le journal électron libre
Les médias ont tendance à diffuser les idées de ceux qui les possèdent comme l’état, les marchands de canons, des bétonneurs et toute la bande des voyous capitalistes.

On peut y trouver en fouillant bien des reportages people de notre premier nain de France (je m’excuse auprès des nains qui se sentiraient insultés), des argumentaires fallacieux pour un capitalisme vert ou un capitalisme moral, des faits divers aussi sanglants que sordides qui ont pour but de nous faire oublier les informations importantes. D’autres faits divers où les coupables sont les fous/noirs/arabes/sans-papiers/musulmans/terroristes/chômeurs/drogués/pédés/syndiqués/putes/... dont le seul but est de nous rappeler à quel point notre beau pays est dangereux, et surtout ô combien sont justifiées toutes ces mesures sécuritaires dont le seul but est de nous protéger contre eux. Et au passage de contrôler tout ce qui peut l’être dans ce qu’il reste de nos vies pour empêcher toute prise de conscience et faire avorter toute tentative de révolte, collectives ou individuelles.

Par contre, on ne trouve pas d’information sur les mensonges des politicards, pas d’informations sur les luttes en cours, sur les abus commis par la milice nationale, sur les régressions des droits (ou de leur « accès »). Ou alors à la sauce capitaliste et/ou impérialiste, comme pour les « plans sociaux » (simplement s’en foutre pleins les poches) ou les « guerres préventives ».

Plutôt que de leurs laisser le monopole de l’information frelatée nous avons choisi de créer nous même notre propre média, il doit permettre de faire connaître les idées anarchistes au public. D’aller à la rencontre des luttes en cours. De traiter de sujets qui nous tiennent à coeurs, de montrer un autre regard sur ce qui nous entoure, et nous normalise, aliène, exploite, domine.
Pour cela le journal est autofinancé par les cotisations du groupe anarchiste l’Electron Libre. Chacun est libre d’y écrire. La seule « contrainte » étant de respecter les objectifs politiques du groupe (voir ci-contre).
C’est pour cela que nous lançons un appel à contribution. Nous vous invitons à nous envoyer vos articles et éventuellement à venir en débattre lors d’un comité de rédaction. Si vous avez une idée, si vous voulez parler d’une lutte à laquelle vous participez ou dont vous êtes témoins, si vous voulez parler de quelque chose d’abérant qui se passe ou s’est passé près de chez vous.
Nos objectifs
• L’émancipation et l’autonomie de tous les individus.
• La reconnaissance de l’individu comme entité de base de toutes organisations sociales.
• L’égalité sociale, économique et politique de tous les individus.
• L’abolition des rapports de domination, d’exploitation et de coercition.
• L’organisation et la possession collective ou individuelle des moyens de production sans spoliation ni profit (autogestion).
• La primauté de la valeur d’usage sur la valeur d’échange.
• L’égalité d’accès dès la naissance et tout au long de la vie de chacun, à l’éducation et à l’instruction dans tous les domaines.
• La libre association des individus.
• Le droit à chacun d’exprimer librement son opinion.
• L’émancipation intellectuelle des individus, c’est à dire la suppression de tous les obscurantismes (religieux, scientifiques, nationalistes,...)
• La liberté de circuler et l’abolition des frontières, ainsi que la libre utilisation de l’espace publique.